Edito N°4 – Les fleurs

MARIAGE À « SOIE » – LUNDI 14 MAI 2018


Lorsque j’étais petite et que je rapportais des fleurs à ma grand-mère, celle-ci me disait : « Oh, qu’elles sont belles ma Ninie, mais quel dommage de ne pas les laisser vivre en pleine nature ! ». À la maison, il n’y avait pas de fleurs. Maman était plutôt plantes vertes et macramés. D’ailleurs, pendant longtemps, je n’ai pas vu l’intérêt de fleurir ou d’en offrir. Pourtant, avec le recul, je pense que le fait de vouloir fleurir une maison, un jardin ou un mariage, c’est montrer sa joie de vivre et même de pouvoir savourer les petits bonheurs simples de la vie.

Mon mari, lors de ces courses, m’envoie des photos de coquelicots, jonquilles, primevères… prises sur le vif, en pleine nature, pour me dire qu’il pense à moi, sans pour autant les sacrifier.

Puis est venu le début de mon activité, au fil des mariages et décorations réalisées, j’ai découvert des compositions florales personnalisées, des créations souvent uniques et c’est là que j’y ai pris goût… J’ai eu l’envie de me former aux techniques florales, pour mettre en valeur mes décorations mais également exploiter tout leur potentiel naturel.
Depuis 3 ans, je me forme seule comme à mon habitude. Mes clients adorent mon audace, me font confiance et apprécient tellement mon univers qu’ils me laissent carte blanche.

J’improvise et expérimente toutes sortes de techniques trouvées sur le Net, pour faire des bouquets boules, retombants, éclatés… J’ai commencé par faire les bouquets de ma « Fanny », très romantiques, très poudrés, tout ce que j’aime !
Puis arrive mon propre mariage. C’est la révélation ! J’adore ! Alors débute une série de formations, toutes plus intéressantes les unes que les autres (notamment la prochaine sur l’art de créer de grands décors). Ainsi, je découvre les joies et les inconvénients du métier de fleuriste :
• Lever : 4 heures du matin pour aller chercher les commandes et s’offrir le choix du roi.
• Confectionner pour un weekend plus de 36 centres de table, 3 bouquets de mariée, 15 broches, 6 bracelets, 2 compositions pour voitures et créer 3 arches pour les trois cérémonies laïques de ce jour. En plus, bien sûr, de la décoration !

J’essaie de ravir chaque client, même si personnellement c’est un challenge de chaque instant, en ne perdant pas de vue que chaque mariage est unique aux yeux de mes futurs mariés.

Je mets tout mon cœur et mon goût pour les belles choses dans ses compositions.
Mais qui a dit : « quand on aime on ne compte pas » ?

Amitiés,
Virginie,


© 2019 Mariage à Soie . Powered by WordPress. Theme by Viva Themes.